Coup d'oeil sur Gatineau

Gatineau

Gatineau est une ville en pleine croissance qui offre à tous une qualité de vie enviable.

Porte d'entrée du Québec, la Ville de Gatineau compte cinq secteurs : d'Aylmer, de Buckingham, de Gatineau, de Hull et de Masson-Angers.

Gatineau est la quatrième ville en importance au Québec avec plus de 278 500 habitants (après Montréal, Québec et Laval). Avec Ottawa, elle forme la région métropolitaine d'Ottawa-Gatineau, soit la quatrième agglomération du Canada après Toronto, Montréal et Vancouver.

La croissance démographique de Gatineau s'explique entre autres par des migrations interrégionales et interprovinciales, mais de plus en plus par l'immigration qui s'est développée de façon continue. Gatineau est la deuxième région d'adoption par les immigrants dans la province après l'agglomération urbaine de Montréal : 10 % de la population gatinoise est immigrante.

Une proportion élevée de personnes nées à l'étranger, l'affirmation du français comme langue commune et un taux élevé de bilinguisme façonnent d'ailleurs le visage de Gatineau.

L'Outaouais

La ville de Gatineau joue le rôle de principal centre urbain de l'Outaouais qui comprend quatre municipalités régionales de comté (MRC) : de la Vallée-de-la-Gatineau, des Collines-de-l'Outaouais, de Papineau et du Pontiac.

En 2014, l'Outaouais présentait une population de plus de 383 000 habitants. La ville de Gatineau, la plus populeuse de la région, compte pour 72 % de la population totale de l'Outaouais.

Les avantages de la ville et de la nature

La proximité de lieux de nature partout sur le territoire gatinois, s'étendant d'ouest en est sur au-delà de 55 kilomètres de longueur, en fait une caractéristique propre et appréciée par les résidants. Les rivières Gatineau, des Outaouais et du Lièvre ainsi que le parc de la Gatineau sont des icônes naturelles importantes qui ajoutent au rayonnement de la ville de Gatineau.

Le territoire de la ville de Gatineau comprend près de 5000 hectares d'espaces verts aménagés en parcs ou laissés à l'état naturel, c'est-à-dire 14,4 % du territoire municipal.

Les Gatinois et les Gatinoises ont ainsi accès à plus de 350 autres parcs et espaces verts. Gatineau dispose aussi d'un impressionnant réseau de sentiers récréatifs qui s'intègrent parfaitement à celui de la capitale nationale, offrant ainsi le plus grand réseau cyclable au pays!

Sport, culture et divertissement

Gatineau, qui se distingue par la vitalité qui anime les domaines sportifs et culturels, propose une multitude d'activités et d'événements en tout temps de l'année.

Gatineau dispose d'installations sportives de classe mondiale. Le centre sportif, avec ses gymnases et sa piscine de 50 mètres, a été l'hôte de nombreux événements de calibre national et international.

Gatineau est également fière d'avoir accueilli la 45e Finale provinciale des Jeux du Québec 2010 et les Jeux de la Francophonie canadienne en 2014.

L'offre culturelle est aussi très attrayante à Gatineau :

  • Près d'une vingtaine de fêtes et festivals et plus de 300 spectacles y sont présentés chaque année.
  • Et on y retrouve notamment le Musée canadien de l'histoire, l'attraction la plus visitée au Canada.

Pour avoir plus de détails sur les activités touristiques à découvrir à Gatineau : Tourisme Outaouais

Une économie dynamique

Pôle économique incontournable, Gatineau a la chance de profiter d'un positionnement stratégique très fort.

Gatineau se trouve à proximité du plus grand consommateur de biens et de services au Canada, soit le gouvernement fédéral. La Ville compte aussi plus de 7000 entreprises sur son territoire et fait partie de la région comptant la plus forte concentration d'entreprises de technologie de pointe au Canada.

L'aéroparc industriel, situé à l'est de la municipalité, est le seul de toute la région de la capitale nationale à être adjacent à un aéroport, soit l'Aéroport exécutif de Gatineau-Ottawa.

Développement durable et environnement

Le développement durable fait assurément partie des pratiques de la Ville de Gatineau.

Gatineau s'est engagée dans la voie de la mobilité durable en instaurant des mesures pour offrir des options à l'utilisation de l'auto-solo, notamment en favorisant l'auto-partage avec Communauto, en valorisant l'utilisation des transports actifs comme le vélo ou la marche et en développant le transport en commun, dont le Rapibus.

Le Rapibus, un système de transport rapide par autobus en voie dédiée, longe l'emprise ferroviaire existante du chemin de fer Québec-Gatineau dans un corridor bidirectionnel de 17 kilomètres. Il facilite ainsi l'accès aux principaux pôles d'emplois, d'études, de loisirs et d'activités commerciales.

La Ville de Gatineau a également pris un virage plus durable avec l'intégration d'une consigne pour la construction de nouveaux édifices municipaux conformes à la certification écologique LEED (Leadership in Energy and Environmental Design). Des casernes de pompiers ainsi qu'un centre sportif sont notamment déjà construits en conformité avec cette certification.

En ce qui concerne la gestion des matières résiduelles, à Gatineau, la collecte pêle-mêle des matières recyclables se fait à l'aide de bacs bleus de 360 litres depuis mai 2008. La Ville de Gatineau a également entrepris, en 2010, la distribution de bacs bruns pour la collecte des matières compostables sur son territoire. La collecte à trois voies à Gatineau s'inscrit dans les orientations du ministère de l'Environnement et du Développement durable du Québec qui, en mars 2011, adoptait sa politique québécoise de gestion des matières résiduelles qui prévoit l'interdiction complète d'enfouir des matières organiques à compter de 2020.

À la lumière de la popularité de l'écocentre temporaire ouvert en 2009 et sis au 860, boulevard de la Carrière, la Ville a ouvert, en 2013, l'écocentre de l'Aéroparc situé au 26, rue Pierre-Ménard, soit le premier écocentre permanent. Les citoyens peuvent ainsi s'y départir de manière écoresponsable de leurs résidus de construction, de rénovation et de démolition (CRD) et de leurs résidus domestiques dangereux (RDD).

De plus, pour aider les citoyens à mieux consommer (achat local, produits écologiques, etc.) et à mieux se départir de leurs matières résiduelles, la Ville a lancé, en 2008, le Bottin vert électronique. Cette banque de données contient des renseignements utiles sur l'efficacité énergétique, la gestion des matières résiduelles et le transport.

Quelques données intéressantes sur Gatineau

  • En 2007, la Ville de Gatineau a été honorée du prix Phénix de l'environnement dans la catégorie Développement durable pour son partenariat avec Communauto : « véhicules partagés pour les déplacements d'affaires ».
  • Selon l'enquête annuelle du magazine MoneySense de 2008 réalisée à partir de critères comme la qualité de l'air, la prospérité, le pouvoir d'achat, le prix des habitations ainsi que le taux de criminalité, Ottawa-Gatineau serait le « meilleur endroit où vivre au Canada ».
  • La Ville de Gatineau a remporté l'un des prix Maurice-Pollack en 2008 dans la catégorie Entreprises ou organismes des secteurs public et parapublic pour le travail accompli concernant l'accueil et l'intégration des nouveaux citoyens et la prise en compte de la diversité culturelle dans toutes les politiques municipales ainsi que dans la planification stratégique, incluant l'adoption par le conseil municipal de la politique en matière de diversité culturelle et du plan d'action 2008-2011 qui s'y rattache.
  • En 2008, sur 4700 villes canadiennes évaluées, le Conseil canadien sur l'apprentissage plaçait Gatineau au deuxième rang (avec Calgary) des villes les plus « intelligentes ». À ce chapitre, Gatineau avait été la seule ville québécoise à se classer parmi les dix premières villes offrant des conditions d'apprentissage et de qualité de vie très attrayantes pour ses citoyens.
  • L'ouvrage Who's Your City? du théoricien Richard Florida publié en 2009 place également la région d'Ottawa-Gatineau en première position comme meilleure ville au Canada pour les jeunes familles, les professionnels en milieu de carrière et les retraités. De plus, la région figure parmi les trois premières villes attirant les célibataires.
  • Lors du 2009 Canada's Diversity Awards Gala, la Ville de Gatineau a reçu un prix dans la catégorie City/Community Award. Ce prix souligne le travail remarquable de la Ville afin d'améliorer l'accueil et l'intégration des citoyens de toute culture, de toute origine et de tout groupe d'appartenance en offrant des services de soutien et en encourageant les initiatives du milieu visant le rapprochement interculturel ainsi que la lutte contre le racisme et la discrimination.
  • En 2011, dans le cadre du Palmarès des municipalités Géo Plein Air, Gatineau se hisse au huitième rang des « municipalités les plus plein air du Québec ».
  • Gatineau s'est classé au dixième rang parmi les villes de moyenne envergure du palmarès 2013-2014 des « Villes d'avenir en Amérique ». Ce palmarès positionne les destinations les plus prometteuses pour de futurs investissements et est principalement basé sur cinq indicateurs : le potentiel économique, les ressources humaines, la compétitivité des coûts, les infrastructures et l'environnement d'affaires.
  • Dans le cadre du Programme d'excellence en eau potable (PEXEP) du Réseau Environnement, la Ville de Gatineau a reçu, en 2013, l'Attestation 3 étoiles. Cette distinction récompense les usines de production d'eau potable des municipalités qui surpassent les normes de qualité en matière de traitement.
  • La Ville de Gatineau a remporté, en 2014, le prix À part entière remis par l'Office québécois des personnes handicapées pour les initiatives de la Ville pour rendre accessibles ses installations.
Haut de la page