Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Solutions à la congestion : ce que je retiens de la journée d’hier

L’ajout d’infrastructure routière n’est pas une solution à la congestion. Ça n’a jamais permis d’améliorer la mobilité des personnes, nulle part dans le monde.

À Houston, ils sont rendus à 29 voies d’autoroute – la plus large au monde. Trois ans après le dernier élargissement (au coût de 3 milliards $), la congestion avait repris et augmenté! Si on s’entête à refaire les mêmes erreurs, on va avoir les mêmes résultats.

Il faut optimiser l’utilisation de notre réseau actuel avec différentes solutions, dont plusieurs incluent les employeurs: flexibilité des horaires pour mieux répartir les déplacements, télétravail, multiplication des pôles d’emplois. Tout en continuant d’investir massivement dans le transport collectif et le transport actif pour les rendre encore plus performant et attrayant. Tout le monde y gagne : ceux qui peuvent faire le transfert et laisser l’auto à la maison allègent le réseau pour le reste des utilisateurs qui, pour une raison ou une autre, ont besoin de leur auto pour se déplacer.

Quelques chiffres :

Notre réseau routier est utilisé à environ 32% - avec des pics en période de pointe évidemment. En tenant compte les sièges vides, on parle d’une utilisation de moins de 8%. Beaucoup de place à l’amélioration, c’est une question de saine gestion des fonds publics!

Avec un taux d’occupation des véhicules en heures de point qui est d’environ 1,2 personne, on est capable de travailler pour faire passer plus de gens rapidement sur une même voie.

Vous pouvez visionner la discussion d’hier et les présentations des chercheuses invitées en ligne ici : http://villes.pqm.net/gatineau/archive/

 

Ajouter un commentaire

biuquote
  • Commentaire
  • Prévisualiser
Loading