Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Jour 26

Toute la journée à Montréal pour le conseil d'administration de l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Gatineau siège d'office au conseil ainsi qu'à l'exécutif de l'UMQ en plus d'être membre du caucus des grandes villes. L'UMQ est le principal outil pour les villes pour influencer Québec. Le prochain congrès sera en mai, à Gatineau. Au prochain plénier public, je ferai un bilan des enjeux qui ont été traités à la rencontre d'hier. L'UMQ est aussi un lieu de réseautage, dîner à la table de Denis Coderre (Montréal), Bernard Sévigny (Sherbrooke), Peter Trent (Westmount) et Philippe Roy (Mont-Royal).

Jour 25

À l'aube, tournée de certaines intersections où des bénévoles étaient à l'œuvre pour la grande guignolée des médias. Rencontre sur les lieux avec le Gouverneur Général du Canada et son épouse, brefs échanges sympathiques. Très fie...r de l'engagement des bénévoles et des médias gatinois pour une 13 année de guignolée. Dès 9hrs, début des discussions avec les Olympiques pour la signature d'un protocole d'entente. Rencontre positive, on avance. Départ pour Montréal en train. Durant le voyage, deux entrevues sur les sujets du jour et bonne discussion avec le haut fonctionnaire qui m'accompagne, les régimes de retraite, c'est un sujet complexe. À Montréal, rencontre des maires des 10 grandes villes du Québec sur la question des régimes de retraite. Discussions intenses, car les villes sont loin d'être au même point dans le dossier. Certaines villes ont fait des avancées, d'autres piétinent et d'autres, comme Gatineau, commenceront uniquement cette année à discuter de la question avec les employés. On s'entend tous que l'enjeu est prioritaire et qu'il nécessite un cadre législatif qui permettra un dénouement d'ici deux ans. Sur les outils nécessaires pour arriver à ce dénouement, plusieurs façons de voir s'affrontent : communiqué final conjoint : http://www.umq.qc.ca/nouvelles/nouvelles-de-lumq/regime-de-retraite-des-employes-municipaux-05-12-2013/. Au sortir de la rencontre, 5 ou 6 entrevues téléphoniques avec des médias régionaux et nationaux. Ce soir, préparation du conseil d'administration de l'UMQ de demain, en regardant Canadien-Boston dans ma chambre d'hôtel.

Jour 22

Première vraie rencontre d'équipe au cabinet : secrétaire du maire, responsable de l'agenda, attachée de presse, directeur de cabinet et moi-même. Normalement mon attaché politique s'y joindrait, mais il vient d'avoir un bébé, il prend congé. On regarde ensemble la semaine à venir, les demandes de rencontres, les remplacements du maire, la correspondance, etc. On fait une pause dans la ré...union pour me permettre d'aller à une conférence de presse sur l'investissement de 110 millions du groupe Oxford, propriétaire des Promenades de Gatineau, en présence du pdg de Simons, le plus gros commerce qui s'installera dans la section refaite des Promenades. Un investissement qui nous aidera à garder des emplois chez nous et à en créer. Au retour, on dine en continuant la rencontre d'équipe, elle est longue, mais tout en préparant la semaine on parle de notre mode de fonctionnement. Par la suite rencontre avec l'équipe de direction pour préparer la rencontre de jeudi à Montréal avec l'Union des Municipalités du Québec sur le dossier des régimes de retraites. Entrevue avec le Citizen sur le projet Windmill. La journée au bureau se termine par une rencontre avec la direction générale sur divers enjeux pressants. Rendu à la maison, je prépare mes rencontres de demain.

Jour 21

Ce matin, discours d'ouverture du Forum de l'industrie touristique de l'Outaouais : http://www.lapresse.ca/le-droit/actualites/ville-de-gatineau/201311/29/01-4715987-pedneaud-jobin-veut-rassurer-lindustrie-touristique.php Par la su...ite, séance de signatures, une découverte pour moi : aux alentours d'une fois par mois, le maire doit signer certains documents officiels devant notaire. Aujourd'hui il y avait deux notaires, mais, parfois, il y en a jusqu'à huit présents pour un ensemble de dossiers distincts. C'est administratif, mais incontournable, c'est le maire qui signe officiellement pour la ville. En après-midi, salutations à monsieur Weemeas, l'ancien directeur général qui nous quitte aujourd'hui. Il aura agit en professionnel jusqu'à la dernière minute. Au risque de vous frustrer, je vous avouerai que j'ai aussi eu des rencontres dont je ne peux pas vous parler. Ce sont soit des rencontres de travail avec la fonction publique sur des dossiers en cours pour lesquels je ne suis pas prêt à faire de déclarations publiques, soit des rencontres avec des gens du milieu qui, eux non plus, ne sont pas prêts à parler de leur projet/problème/proposition en public (et Facebook c'est très public!). Bonne fin de semaine à vous tous.

Jour 19

Ce matin, étude du Plan triennal d'immobilisations (PTI) (nos projets d'infrastructures - acqueduc, égoût, pavage, etc.). Rattrapage immense à faire, 1.1. milliard juste pour Gatineau. Ça prendra des années. 10h, on suspend les travaux, les cinq élus qui siègent à la STO doivent y aller pour adopter le budget de la STO. On ne pouvait déplacer la rencontre, les avis publics étaient faits d...epuis longtemps. En après-midi, on termine la discussion sur le PTI et on passe à huis clos. Un certain nombre de discussions budgétaires doivent être à huis clos pour des raisons stratégiques et légales, par exemple, la question des négociations à venir avec les employés ou encore la question des régimes de retraites (deux questions liées).

Jour 18

Matinée consacrée à la STO. Son budget, les prévisions pour l'année, l'évolution de l'achalandage, etc. Présentation des ajustements qui seront apportés au service dès janvier pour s'attaquer à un certain nombre de points chauds où les temps de transport sont trop longs. Beaucoup de questions des élus sur les problèmes qui restent à régler dans les secteurs où il n'y a pas d'intervention ...à court terme. Point de presse en fin de matinée (disponible sur le site de la ville).

En pm, les discussions sur le budget de Gatineau reprennent : politique culturelle, soutien aux fêtes et festivals, politique sur les aînés. Les travaux vont bon train, en fin de journée on peut ajouter une présentation sur notre politique de déneigement en prévision de la tempête à venir. Les tempêtes génèrent plusieurs appels des citoyens auprès des conseillers, c'est bon de se rappeler le niveau de l'offre de service (ce que nous ferons... et ce que nous ne ferons pas).

Première soirée où je peux mettre de l'ordre dans la partie plus personnelle de mon bureau. Rangement, bibelots sur les étagères, cadres à placer, mise en ordre de mes notes personnelles et rangement de 2 des 7 boites de dossiers qui sont arrivées de mon bureau de Buckingham.

Jour 17

Toute la journée en étude du budget. Je vous invite à visionner la mêlée de presse à droite de l'écran sur le site de la ville : http://www.ville.gatineau.qc.ca/page.asp?p=accueil Je réponds aux questions des journalistes sur les e...njeux budgétaires, cela vous donnera une idée de la teneur des discussions. Demain matin, nous parlerons du Rapibus et vous pourrez nous suivre en webdiffusion sur le site de la ville. Comme président du plénier, Daniel Champagne fait un excellent travail. On commence à temps, les discussions vont bien. Le fait que le maire ne préside pas la réunion est une nouveauté, mais cela me permet de suivre les discussions de plus près.

Jour 16

Préparation du bilan des 30 derniers jours du Rapibus et conférence de presse pour annoncer les changements que nous proposons http://www.sto.ca/index.php?id=87&L=fr&tx_ttnews%5BbackPid%5D=2&tx_ttnews%5Btt_news%5D=3693&cHash=87758c...6db082f135c564d046ef458751. Le conseil devra se prononcer mardi sur le coût des améliorations de services : 1,45 million. La discussion sera serrée car si les changements aux lignes sont nécessaires, la dépense est importante pour un projet qui a déjà coûté cher. En après-midi, rencontres sur la préparation du budget dont l'étude commence lundi. En fin de semain, gala de la Chambre de commerce et repos.

Jour 14

Première réunion de l'exécutif. Durée : toute la journée. Gilles Carpentier le préside déjà avec efficacité. Les autres membres sont Mike Duggan, Myriam Nadeau et Maxime Tremblay. Réunion webdiffusée et disponible sur le site de la ville. (Bizarre de savoir que mon épouse me regarde travailler en webdiffusion). La première partie est publique, elle porte sur diverses décisions administrat...ives, on se familiarise avec notre rôle. L'exécutif existe notamment pour réduire le nombre de dossiers qui se rendent au conseil, on y traite essentiellement de questions techniques (achats, ressources humaines, enjeux légaux, etc.). Les cinq élus y siègent avec les directeurs des services concernés. Deuxième partie à huis clos, préparation de la semaine prochaine, une semaine consacrée au budget. Durant les pauses, préparation de la journée de demain qui, elle, sera consacrée à la STO.

Jour 13

Ouf. Quelle journée. Matin : réunion d'équipe du cabinet pour préparer la journée. Obtention et révision des résolutions finales pour les changements à la direction générale. Rencontre avec des hauts fonctionnaires sur le contenu de l'exécutif de demain. On apprend par le Droit en ligne qu'il y a eu une réunion des indépendants le soir précédent. Préparation des notes de discours pour le ...mot du maire en début de conseil (pas le temps de l'écrire, il faudra improviser en partie). Préparation d'une première version de discours sur les tâches de chacun. Diner en vitesse. Réception et vérification des lignes de presse pour les enjeux du soir. 13h30 début du caucus préparatoire (tout est webdiffusé et placé par la suite sur le site de la ville si vous voulez le voir). Je ne reviendrai pas sur le contenu de la rencontre, mais elle se termine vers 17h, après-midi intense. Photo officielle du conseil, souper (en vitesse toujours) avec les collègues et la direction. Adaptation du discours sur les nominations en fonction des décisions de l'après-midi. Conseil municipal à 19h30, grosse foule, beaucoup de gens fiers de voir les élus qu'ils ont appuyés. Devant le décorum du conseil et devant la foule, moment où l'on sent le poids de la fonction de maire, même impression, je crois, chez les nouveaux. Après le conseil, tous les élus ont rendez-vous au cabinet du maire pour un verre. On se rabiboche et on s'entend pour regarder en avant. 22h31, les derniers élus quittent le bureau. J'écris mon statut FB et je quitte pour Buckingham.