Maxime Pedneaud-Jobin

Maire de la Ville de Gatineau

Gatineau parmi les meilleurs employeurs au Canada

Gatineau parmi les meilleurs employeurs au Canada selon le magazine Forbes!

Très fier que nous soyons la municipalité québécoise la mieux classée, au 71e rang parmi les 300 meilleurs employeurs au Canada. Merci à nos 3500 employés passionnés et engagés!

Les détails sur le palmarès ici: https://goo.gl/4ATUcr

http://www.gatineau.ca/portail/default.aspx?p=la_ville%2Fsalle_medias%2Fcommuniques%2Fcommunique_2015&id=2141492292

Populisme et Cogeco

J'ai envoyé ce matin une lettre au président de Cogeco, M. Louis Audet, pour lui expliquer ma décision de ne plus accorder d'entrevues à l'émission «Solide comme le Roch», du 104,7 FM. Une majorité d'élus du conseil feront de même, la Ville n'achètera pas de publicités à cette émission et nous n'y enverrons plus de fonctionnaires non plus. Nous ne pouvons plus cautionner ce style d'animation toxique pour la communauté, Gatineau mérite mieux.

Voici la lettre envoyée:

Louis Audet
Président et chef de la direction de Cogeco

Objet : Populisme et Cogeco

Monsieur Audet,

En septembre dernier, devant le Cercle canadien de Montréal, vous vous êtes dit inquiet de la montée du populisme. Récemment réélu, je vous écris pour vous dire que je partage vos inquiétudes et qu’à Gatineau, un de vos animateurs fait partie du problème.

Depuis plusieurs années déjà, l’animateur Roch Cholette sévit sur les ondes du 104,7 FM, une station Cogeco. Même si le style corrosif de l’animateur a toujours fait controverse, je l’ai longtemps défendu, disant que les politiciens, au nom de la démocratie, devaient se plier à ce genre d’entrevues plus musclées. Toutefois, au fil des années, ses entrevues, ses chroniques et ses commentaires ont glissé vers l’arrogance, l’agressivité, le mensonge, le mépris. Et je suis loin d’être la seule cible de monsieur Cholette : élus provinciaux, fédéraux, municipaux, fonctionnaires, gens d’affaires, porte-parole en tous genres, tout le monde y passe. Une émission qui aurait pu être une référence en actualité locale est devenue un spectacle nuisible pour Gatineau. Cette année, je refuserai donc pour la première fois de ma vie politique de faire des entrevues avec un membre des médias, et une large majorité des membres du conseil municipal de Gatineau feront de même.

Durant mon dernier mandat, mon cabinet et moi avons communiqué constamment avec monsieur Cholette et avec son patron, monsieur Bob Rioux. Nous avons rectifié les faits, obtenu des rencontres, fait des mises au point, mais rien n’y fit. Au contraire, la situation a empiré constamment. Je vous invite à écouter l’émission de l’animateur, ou encore ses chroniques du matin, pour constater la situation.

Monsieur Cholette n’attaque pas les idées, il s’attaque à l’intégrité des personnes, qu’ils soient élus ou fonctionnaires. Il déforme les faits, invente des scandales, propage des fausses nouvelles. Il a aussi peu de respect pour les faits que pour les personnes.

En tolérant la situation, le 104,7 prive la région d’une émission locale qui informerait les citoyens, nourrissant la démocratie locale au lieu de lui nuire, d’alimenter le cynisme et, surtout, de limiter notre capacité de vivre ensemble et de débattre de façon intelligente. Le modèle d’émission que Cogéco endosse avec monsieur Cholette est toxique pour notre communauté, contribue à attaquer encore la crédibilité des médias traditionnels et, il faut le dire, celles des autres artisans du 104,7, des gens honnêtes, passionnés et professionnels.

Je me suis souvent porté à la défense des médias locaux, notamment devant le CRTC, car consolider nos médias locaux, c’est consolider nos communautés locales. J’ai publiquement appuyé le rachat par Cogeco de plusieurs stations régionales dont la survie était menacée, dont celle de CJRC à Gatineau. Comme maire, j’ai aussi augmenté considérablement la transparence de l’administration publique. Ma présence régulière sur les ondes du 104,7 fait partie de ma volonté de rejoindre les citoyens par les médias. Mais favoriser le travail des médias ne veut pas dire tolérer l’intolérable.

Mauvaise foi, malhonnêteté intellectuelle, volonté de faire du spectacle au mépris de l’information… il me semble que nous avons là une définition du populisme que vous dénonciez en septembre.

Je ne veux plus cautionner la situation, Gatineau mérite mieux. Je ne participerai donc plus à l’émission en question, la majorité du conseil n’ira plus, les fonctionnaires de la Ville de Gatineau n’y participeront plus et la Ville n’achètera pas de publicité dans cette émission. Nous continuerons évidemment à participer aux autres émissions du 104,7 pour ne pas nuire à la station dans son ensemble. J’espère que, de votre côté, vous réfléchirez aux moyens à votre disposition pour améliorer la qualité du contenu de vos stations. Il en va de la santé de nos médias et de celle de toute notre communauté.

Je suis disponible si vous souhaitez en discuter davantage. Veuillez recevoir, Monsieur Audet, mes plus cordiales salutations,

Maxime Pedneaud-Jobin
Maire de Gatineau

 

Mireille Apollon au conseil d'administration de la CCN

La semaine dernière, Mireille Apollon participait à sa première rencontre du conseil d'administration de la CCN, après y avoir été nommée quelques semaines auparavant. Elle a une grande connaissance de Gatineau et de l'ensemble de la région, des organismes qui la compose, de nos défis et de nos forces.

Un atout de taille pour la CCN, et un bonheur de pouvoir continuer de collaborer avec elle!

Bravo aux bénévoles gatinois

Aujourd'hui, Le Droit et ICI Ottawa Gatineau ont fait des milliers de bénévoles gatinois le «coup de coeur du jury» des Personnalités de l'année, après leur avoir déjà collectivement attribué le titre de Personnalités de la semaine, le 15 mai dernier.

Alors que nous accompagnons toujours des sinistrés dont les démarches sont loin d'être terminées et que nous dressons aussi le bilan de nos interventions, une chose est claire pour moi: nous devons nous préparer à canaliser mieux et plus rapidement l'incroyable réponse des bénévoles. Ensemble, nous sommes une force de frappe incroyable.

Merci et bravo à toutes celles et ceux qui ont donné un coup de main!

https://www.ledroit.com/actualites/coups-de-coeur-du-jury-les-benevoles-des-inondations-du-printemps-2017-cd6fc050ba3b34ce3076c9198eb3525b

 

Message du maire

Chères gatinoises, chers gatinois,

L’année 2017 aura profondément marqué Gatineau. Elle aura été une année de grande fierté, mais également une année de grandes tristesses. Je profite du temps des fêtes qui approche pour revenir sur ce que nous avons vécu ensemble au fil des derniers mois.

L’année 2017 aura d’abord et avant tout été l’année des inondations les plus importantes des cent dernières années. Ce drame a marqué à jamais la mémoire des Gatinois. Nous y avons vu beau...coup de souffrance et de détresse, mais aussi beaucoup de solidarité. Notre réaction collective face à l’épreuve m’a rempli de fierté. Nous pouvons être fiers des citoyens qui n’ont pas compté leurs heures pour venir en aide à des voisins, souvent à des inconnus, fiers des employés municipaux qui ont été, comme les citoyens bénévoles, cités en exemple ailleurs au Québec. Les inondations ont affecté Gatineau d’Est en Ouest et je suis convaincu que notre ville en ressort plus forte. Les sinistrés restent dans nos pensées ainsi que dans les actions municipales.

Cette année aura aussi été une année de rayonnement exceptionnel pour Gatineau. Les Mosaïcultures, le Cirque du Soleil, Agwàtà, le sentier culturel, l’exposition À perte de vue sont autant d’événements qui ont fait parler de nous partout au pays. Nous avons impressionné des centaines de milliers de personnes par la qualité de nos événements, par notre accueil enthousiaste, par la beauté de notre ville. Depuis des années, nous cherchons à prendre notre place, à rayonner, à faire connaître notre existence et notre talent au reste du Québec : en 2017, nous l’aurons fait avec brio et nous devons aussi en être fiers.

2017 aura finalement été aussi une année électorale municipale. Si d’une part, je suis convaincu que la qualité et l’engagement des élus font que nous pouvons regarder l’avenir avec confiance, d’autre part, le fait que 62 % des Gatinois aient fait le choix de ne même pas aller voter me préoccupe et m’inquiète. Alors que s’amorcera bientôt 2018, nous devons aussi prendre le temps de réfléchir aux moyens d’améliorer notre démocratie locale.

2017 a été pour Gatineau une grande année. Nous en ressortons plus forts, plus fiers, davantage connus et reconnus par le reste du Québec. Profitez-bien du temps des fêtes, aimez vos proches, et bonne année 2018.

 

Bilan inondations

À Québec aujourd'hui pour une journée bilan sur les inondations du printemps dernier, en compagnie des ministres Coiteux et Melançon, et de plusieurs élus municipaux et sinistrés de partout au Québec, dont évidemment de Gatineau.

Vous pouvez suivre la journée en webdiffusion en direct à partir de 8h30.

https://www.securitepublique.gouv.qc.ca/securite-civile/aide-financiere-bonifiee-2017/bilan-et-perspectives.html

Postes citoyens: appel de candidatures

Postes citoyens: appel de candidatures jusqu'au 21 janvier pour les commissions et comités de la Ville.

Vous êtes intéressés par le transport, l'aménagement du territoire, la culture, les loisirs, les sports, la toponymie?

Vous connaissez des voisins, collègues ou amis qui seraient des atouts pour la communauté? Identifiez-les dans les commentaires ou partagez le lien avec eux!

Consultez la listes des postes et les objectifs ici: https://goo.gl/ks6ZvQ

 

Parité au CE et directions des services municipaux

Parité: deux nouvelles sont un peu passées inaperçues cette semaine.

Parité au comité exécutif : deux femmes et deux hommes, plus le maire (Montréal et Québec ont fait de même).

Parité dans les directions des services municipaux: avec la nomination de mardi à la direction des ressources humaines, nous sommes à 12 femmes sur 25 postes, c’est deux fois plus de femmes depuis 2013. On progresse!

 

1ere rencontre du nouveau conseil municipal

1ère rencontre du nouveau conseil municipal ce soir, avec notamment à l'ordre du jour les nominations pour les comités et commissions. C'est tout un exercice de faire une proposition qui prend en compte les intérêts des élus, leurs compétences, leur provenance géographique, leurs affinités au niveau du programme, l'impact des nominations sur les salaires, etc.

J'ai mis beaucoup d'efforts pour faire au conseil une proposition équilibrée qui met les compétences de tout le monde... à contribution, et je suis très heureux que le conseil l'ait acceptée.

Nous avons un conseil diversifié, compétent, plein d'énergie. J'entreprends ce second mandat avec enthousiasme et optimisme!

Merci de nous suivre, et au plaisir de vous lire.

Retour au bureau

Lundi j'ai parlé à tous les élus pour les féliciter, mais ce matin ce sera une première rencontre en personne à mon bureau pour un café. Je leur présenterai mon équipe au cabinet et celle de la direction générale. Ils visiteront leur nouvel environnement de travail et je leur parlerai des étapes à venir : premier conseil, nominations, budget... et vacances nécessaires. Depuis lundi matin, j'ai fait une longue liste d'appels à des partenaires pour leur indiquer que je débutais mon mandat avec beaucoup d'enthousiasme et pour relancer certains dossiers, voici une liste des personnes à qui j'ai parlé : le premier ministre Couillard, monsieur Lisée, le ministre Coiteux, à plusieurs députés, au maire Watson, aux deux nouvelles préfètes (Pontiac et Vallée de la Gatineau), à tous les présidents syndicaux municipaux, à presque tous les maires des grandes villes du Québec (mme Plante, c'est aujourd'hui), au nouveau président de l'UMQ, etc. Ça continue aujourd'hui.